"Ah ! Que la guerre est jolie !"

La ville de Maisons-Laffitte consacre une exposition exceptionnelle à Anne Cindric, peintre de la folie et de la grandeur des hommes. 

La violence habite le monde, mais elle ne le résume pas. Il y a des motifs de réjouissance dans les secrets de l’âme humaine. Et pour ceux qui savent cultiver le jardin de l’enfance, il existe des trésors cachés sous les décombres de nos illusions. Il faut dépasser les maux, déconstruire les codes, s’amuser du désordre, jouir du chaos, il y a un Eden à découvrir dans le champ des contraires. 

Peintre et énarque, Anne Cindric lève le voile de la cruauté des hommes pour explorer un espace vierge de tout compromis. Oui, ses toiles sont des champs de bataille. Elles parcourent les atrocités de l’histoire au milieu du sang et des larmes. Il faut du courage pour rire ainsi de notre bestialité. Mais celui qui saura porter son regard au-delà de ces blessures fétides y verra la promesse d’un terreau fertile. Dans les contes de notre enfance, il y a toujours un dragon à terrasser et une princesse à sauver. Chaque combat gagné contre nous-mêmes est source de vie et de créativité. Voilà ce que ne cesse de rappeler Anne Cindric. Elle n’abdique pas devant ses toiles, et cela les rends jubilatoires ! Les militaires en action, les massacres stupides et aveugles, la haine féroce, tous ces démons qui peuplent sa peinture ne sont rien devant la douceur du rose, du bleu, du vert, de cet arc-en-ciel qu’elle tient au bout de ses pinceaux. Anne Cindric est une guerrière, un peintre du face-à-face, et du féminin des êtres. Il y a quelque chose de mystique dans cette peinture. Dans la Bible, Dieu affirme qu’il n’est pas l’auteur de la mort (Sag.1:13). Il fallait toute l’audace d’une femme pour arpenter ainsi les paradoxes de notre humanité.

Anne Cindric expose sa peinture du 1er au 16 octobre dans l’ancienne église de Maisons-Laffitte. Dans le cadre de l’exposition, une rencontre est organisée le 8 octobre avec Jean-Yves Jouannais, critique d’art et auteur de « l’encyclopédie des guerres » sur le thème « Les femmes face à la guerre ».

« Ah ! Que la guerre est jolie ! », du 1er au 16 octobre 2011, ancienne église de Maisons-Laffitte, Place de la vieille église, Maisons-Laffitte.
Anne Cindric est également représentée par la Galerie Laure Roynette à Paris
http://galerie-art-paris-roynette.com/galerie-d-art-contemporain-paris.html


Partagez avec Facebook

Le 23 septembre 2011

galerie photos
paris01.jpg
articles les plus lus
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0