Les voix de Bamako

Du 2 au 9 février s’est tenue dans la capitale malienne la première édition des « Voix de Bamako », Festival International des Arts Traditionnels Africains. L’événement était organisé par l’association Kolomba-Mali, présidée par l’artiste malienne Fantani Touré. Le Magazine.info a assisté à cette première semaine de festivité, inédite dans cette région de l’Afrique.


Les marionnettes de Yaya Coulibali - DR

Depuis 2001, l’association Kolomba-Mali a pour mission de valoriser les cultures africaines et de former des femmes en difficulté aux métiers traditionnels des arts et artisanats de la région de Bamako. Afin de rassembler les fonds nécessaires à la construction d’un centre de formation, la présidente de cette association, la chanteuse Fantani Touré, a eu l’idée de créer un festival pour rappeler l’importance de la tradition dans les sociétés africaines. Du 2 au 9 février dernier, des ateliers de théâtre et de contes, un marché artisanal (sculptures, poteries, bijoux, tissus…), des conférences et des concerts gratuits ont ainsi rythmé la vie des Bamakois.

« Donner un sens à l’Afrique d’aujourd’hui »

Parrainé par le chanteur Salif Keïta et l’ancienne ministre de la culture Aminata Traoré, le festival s’est ouvert sur un défilé traditionnel de chevaux à travers la capitale, puis sur un balai de marionnettes colorées du célèbre créateur Yaya Coulibaly. Dans son discours d’ouverture, la présidente Fantani Touré a déclaré que Les Voix de Bamako n’avaient qu’un seul objectif : « donner un sens à l’Afrique d’aujourd’hui, un sens à la vie des Africains (…). La culture et la tradition sont les richesses les plus importantes de notre pays, la vraie richesse de notre peuple. Ce sont ces richesses qui font rayonner l’Afrique dans le reste du monde. (…). Ce sont la culture et la tradition qui permettent aux gens de vivre ensemble  » ; et de rappeler en conclusion que cette première édition était dédiée aux femmes du continent africain « qui se battent pour améliorer leur sort, celui de leurs enfants et celui de leurs pays. »

La gratuité pour tous

Malgré un démarrage difficile (ce festival suivant de trop près celui de Ségou que les touristes connaissent depuis 4 ans), Les Voix de Bamako se sont achevées sur une série de concerts gratuits où étaient présents les plus grandes vedettes du Mali : Nahawa Doumbia, Adja Soumano, Amadou et Mariam… Une gratuité rarissime pour le plus grand plaisir d’un public venu de plus en plus nombreux. Ils étaient ainsi 2 000 à 3 000 spectateurs rassemblés chaque soir sur les berges du fleuve Niger.

Autre point fort du festival : la transparence de l’organisation. En effet, il est rare dans cette région de l’Afrique de voir de tels évènements culturels réussir sans que plane l’ombre de la corruption… Ainsi, malgré l’absence de bénéfices financiers réalisés à l’occasion de cette première édition, les organisateurs du festival sont malgré tout parvenus à clore leur budget, tout en versant un salaire à tous les intervenants.


Fantani et son groupe le 08 février au Palais de la Culture Hampate Ba - DR

Une seconde édition en 2009

Les ministres maliens de la culture et du tourisme, qui se sont déplacés pour l’occasion, ont chaleureusement salué cette première édition et ont d’ores et déjà garanti leur soutien pour le prochain festival, prévu en janvier 2009. Sur la base de cette première expérience, il ne fait aucun doute que ce festival des Arts Traditionnels Africains est appelé à devenir un évènement majeur de la vie culturelle malienne dans les prochaines années. L’association Kolomba-Mali a d’ailleurs profité du lancement des Voix de Bamako pour annoncer l’ouverture d’un partenariat avec l’association Kolomba-France. Cette association loi 1901, créée récemment à Paris, s’est fixée comme objectif de diffuser à l’étranger l’action de Kolomba et de rassembler des fonds de soutien nécessaires à son évolution, en organisant des évènements culturels dédiés aux traditions africaines. Les artistes bamakois devraient donc bientôt donner de la voix sur le sol français.

Pour en savoir plus

www.lesvoixdebamako.com 

kolombamali@yahoo.fr ; kolombafrance@yahoo.fr



Partagez avec Facebook

Le 17 février 2008

galerie photos
paris01.jpg
articles les plus lus
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0