« OM/PSG - PSG/OM, les meilleurs ennemis »


Copyright : DR

Au lendemain d’une nouvelle confrontation entre le club de la capitale et son ennemi du Sud, remportée pour la sixième fois consécutive par le PSG, l’ouvrage OM/PSG - PSG/OM, les meilleurs ennemis, enquête sur une rivalité offre un nouveau regard sur cette lutte, à la base sportive, entre les deux villes. Bien documenté, l’ouvrage regorge de chiffres, de citations, et d’anecdotes mais manque de véritables révélations.

Une exception confirme cependant la règle. On découvre grâce à Daniel Riolo et Jean-François Peres comment la rivalité entre les deux clubs a été montée en épingle volontairement par les dirigeants du Paris-Saint-Germain et de l’Olympique de Marseille. Il y a, il est vrai, à la base un antagonisme entre la première et la deuxième ville de France. Paris et Marseille s’opposent pour des raisons géographiques, culturelles et sociologiques. Une affiche OM/PSG, c’est le Sud, contre le Nord, la province contre la capitale, Marseille la populaire contre Paris la hautaine.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, jusqu’à la fin des années 80, les chocs du championnat ou de Coupe de France entre le PSG et l’OM ne soulevaient ni les passions, ni les foules. Les véritables rivaux de Marseille étaient Saint-Étienne dans les années 70, Bordeaux dans les années 80 ou encore Nice et Nîmes avec lesquelles elles se disputaient la suprématie régionale. En 1986, signe d’entente entre les deux clubs, Gérard Houillier entraîneur du PSG était invité et reçu par le journal la Provence en tant que rédacteur en chef exceptionnel du supplément sportif hebdomadaire. Une chose impensable aujourd’hui !

Quelques mois après cette anecdote, Bernard Tapie prend la tête de l’OM. Plus rien ne sera jamais comme avant à l’OM et dans le football français... Une de ses interventions dans le livre ne le cache pas : « PSG/OM, c’est moi qui l’ai créé, j’ai tout orchestré ! ». Tapie voulait donner à l’OM un vrai rival pour pimenter le championnat de France. Canal Plus, tout nouveau propriétaire du PSG, mais aussi diffuseur des matchs de Division 1, avait également intérêt à rendre spectaculaire ces confrontations. Résultat, les déclarations d’avant-match deviennent de plus en plus agressives, sur le terrain la bataille est féroce, et cette haine se déplace dans les tribunes... Eric Di Meco, défenseur de l’OM, à l’époque le confirme : « Tapie nous parlait toute l’année des PSG/OM. Une semaine avant la rencontre, il nous mettait une pression pas possible. On jouait notre vie ». Aujourd’hui, même si la pression a largement baissé sur la pelouse, les rencontres entre le PSG et l’OM sont toujours des rencontres à hauts risques entre les supporters.

A travers l’Olympique de Marseille et le Paris-Saint-Germain, le livre a le mérite d’établir une véritable radioscopie du football français depuis 15 ans. On y revit avec du recul l’affaire VA-OM. On y suit l’évolution de l’équipe de France souvent composée de Marseillais et de Parisiens. Et on y constate sans surprise qu’il est énormément question d’argent dans le football moderne : diffusion télé, abonnements, droits à l’image, boutiques de supporters, l’OM et le PSG sont aussi de formidables marques pour leurs propriétaires.


OM/PSG - PSG/OM, les meilleurs ennemis, enquête sur une rivalité de Jean-François Pérès, Daniel Riolo avec David Aïello. Editions MANGO SPORT, 265 pages.


Partagez avec Facebook

Le 29 avril 2004

galerie photos
paris01.jpg
articles les plus lus
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0