Trophée Bompard : les patineurs internationaux enchantent Bercy

Le Palais Omnisports de Paris-Bercy a accueilli du 26 au 28 novembre le prestigieux Grand Prix de patinage artistique. Dernière étape avant la grande finale en Chine, le Trophée Bompard était décisif dans l’obtention des billets pour Pékin. La France en a décroché deux, grâce à Florent Amodio et au couple Péchalat/Bourzat.


Aliona Savchenko et Robin Szolkowy ont dominé la catégorie couple. Photo : Lucie Jaksova

« Napoléon a tenté de conquérir la Russie. Joubert l’a fait », affichait une banderole accrochée au milieu des gradins. Tout le monde misait sur le champion du monde 2007, qui dit se retrouver depuis le début de la saison, après une décevante 16e place aux Jeux olympiques au mois de février dernier. Mais le Poitevin ne termine que cinquième après le court où il manque la réception de son quadruple boucle piqué et retourne son triple Axel. Et pourtant il en voulait. Le programme était intense, mais la technique ne suivait pas. Le lendemain, il écourte l’entraînement avant le libre. Quelques heures plus tard la nouvelle tombe : Joubert déclare forfait. Pendant que les communiqués officiels donnaient pour cause une gastro-entérite, Brian parlait d’une « préservation de soi  » dans sa phase de reconstruction : « Je savais que si je faisais une contre performance, cela m’aurait très affaibli, a-t-il expliqué. Je ne voulais pas prendre une claque alors qu’en ce moment je retrouve mes bonnes sensations. Je ne voulais surtout pas montrer une mauvaise image de moi au public français ».

En son absence, la catégorie hommes s’est transformée en une magnifique bataille entre trois programmes libres de grande qualité, remportée par le Japonais Takahiko Kozuka. A seulement 22 ans, il fait preuve d’une précision technique remarquable avec son quad dès l’entrée, suivi de 8 triples sauts très propres. Le tout glissé avec une musicalité parfaite et une élégance dans chacun de ses gestes. Avec 248,07 points, il réalise le meilleur score de la saison. La médaille d’argent a été remportée par Florent Amodio, la révélation française de la saison. Showman jusqu’au bout, il se transforme sur la glace en Michael Jackson avec une chorégraphie moderne très recherchée, à la limite de la « provoque attitude ». Le public est emballé, le jury aussi. Il réalise huit triples sauts dont deux en combinaison, ses pirouettes sont rapides et ses passages de pas dynamiques. « C’est extraordinaire pour moi de terminer deuxième. Patiner devant le public français est absolument magique. En plus je décroche le super cadeau de la finale », a déclaré Florent, la médaille d’argent autour du cou et 228,38 points dans la poche. La joie est d’autant plus grande qu’il réussit à briller sur un programme qui lui correspond : « J’ai fait un medley de mes musiques préférées que j’écoute sur mon Ipod. Je voulais m’amuser sur la glace et surtout montrer qui j’étais ». L’Américain Brandon Mroz termine 3e, avec un programme techniquement correct mais toujours à la recherche de son propre style.

Un or fort en symbole pour les Français Péchalat/Bourzat

Avec un score de 161,82 points, les Français Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat ont largement dominé la catégorie danse sur glace. Leur programme inspiré du film « Les lumières de la ville » de Charlie Chaplin a été interprété avec une grande vitesse de patinage et beaucoup de finesse. Les leaders de l’équipe de France se démarquaient en plus par des transitions fluides et un enchaînement d’éléments de grande difficulté technique. « Ce soir, nous avons gagné non seulement pour nous, pour le public français, mais surtout pour nos entraîneurs, nos chorégraphes, nos costumiers, notre famille et nos amis, a déclaré Nathalie. Bien qu’on ait reçu quasiment le même nombre de points qu’en Chine, cette médaille a une symbolique beaucoup plus forte ». Ils devancent de 15 points le couple Ekaterina Riazanova et Ilia Tkachenko. Médaillés de bronze de cette compétition, les Américains Madison Chock et Greg Zuerlein ont instauré sur la glace un grand cabaret. Avec un point de déduction pour la chute de Madison, ils devancent le deuxième couple français Pernelle Carron et Lloyd Jones qui progresse d’année et année.

La catégorie féminine a connu des chamboulements inattendus. La médaillée d’argent olympique Mao Asada n’a pas supporté la pression et se classe finalement 5e. Le trophée a été remporté, pour le plus grand bonheur des spectateurs, par Kiira Korpi, l’une des plus belles patineuses du monde. Première médaille d’or de Grand Prix pour cette Finlandaise qui, malgré une chute sur le triple Lutz, a réussi à se ressaisir pour le reste de son programme pour interpréter son Evita sur glace avec une grâce sans précédent, une gestuelle fine et une élégance remarquable. Pas de surprise en revanche chez les couples qui ont été largement menés par les champions du monde Aliona Savchenko et Robin Szolkowy. Le dénouement de cette série de Grands Prix se déroulera à Pékin du 9 au 12 décembre. Suivi des Championnats d’Europe à Bern fin janvier. 


A l’occasion du Trophée Bompard, la FFSG (Fédération Française des Sports de Glace) a signé le 26 novembre au POPB une convention avec la Fédération Française Handisports. Un moment humainement important et fort en symboles qui s’inscrit dans la volonté de la Fédération d’ouvrir ses portes vers de nouveaux horizons. « C’est avant tout un acte de sensibilisation que l’on va approfondir dans la durée, en travaillant sur le changement des mentalités dans nos clubs et notamment sur la difficulté du partage de la glace », a expliqué Didier Gailhaguet, président de la FFSG.


Partagez avec Facebook

Le 2 décembre 2010

galerie photos
paris01.jpg
articles les plus lus
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0