lesjeunespourlenon.com

Ils diront non au traité constitutionnel européen et veulent se faire entendre. Regroupés dans un collectif d’étudiants de droite, les "jeunes pour le non" ont tenu leur première conférence de presse en compagnie du député souverainiste UMP, Nicolas Dupont-Aignan. Reportage.


Crédit photo : Lemagazine.info

C’est un baptême du feu réussi pour la poignée de jeunes militants du non qui ont accueilli les journalistes, mardi matin, dans un café étudiant du quartier latin, à Paris. Après seulement un mois d’existence, le collectif n’en attendait pas tant. Thibault Génin, porte parole des "jeunes pour le non", ne cache pas sa satisfaction, mais reconnaît que les parlementaires venus prêter main-forte ont contribué au succès. "Sans eux, on n’en serait sans doute pas là", confie-t-il, "ils nous appuient sans qu’on soit inféodé à leur mouvement. Ils ont besoin de nous. On a besoin d’eux." Echange de bons procédés et un objectif commun : faire échec au traité constitutionnel.

Alors quand on les interroge, les réponses prennent des allures de plaidoyer lyrique : "défendre le non", affirment les membres du collectif, "c’est aimer la liberté, aimer la France". Car pour ces jeunes qui se disent volontiers proches de Philippe de Villiers et de Charles Pasqua, la Constitution braderait la Nation. "Europe de la démesure", "logique Impériale", les étudiants ne sont pas avares de slogans choc. A les entendre, on pourrait même les croire un peu nationalistes ; eux préfèrent parler "souveraineté" et "liberté". Et se défendent surtout d’incarner cette jeunesse qui a peur.

"on nous vend la Constitution"

Amaury a 22 ans et un diplôme de droit en poche. Il a étudié un an en Allemagne et espère y travailler plus tard. Il a voté Chirac en 2002, mais ne ménage pas ses critiques sur le débat télévisé du 14 avril dernier : "on nous sort un one man show : Chirac au milieu des jeunes avec deux animateurs. Le degré zéro de la politique et de la pédagogie. J’attendais du fond sur la Constitution. je n’ai rien eu". Autre étudiant en droit à la faculté de Toulouse, Hubert, 21 ans, épluche le texte. "D’un point de vue juridique", affirme-t-il, "c’est une ignominie". "On nous vend la Constitution en disant, c’est la démocratie. C’est faux". Et Hubert s’en prend aux partisans du oui. "J’entends Bayrou parler aux chasseurs, leur dire que le droit de pétition, c’est formidable. Moi je viens du Sud-Ouest. Personne n’a les moyens de réunir un million de signatures, sauf les géants du pétrole ou des cosmétiques." Le collectif ne se prive pas non plus de lâcher quelques piques en direction des vieux routards de l’Europe, les Barre et Giscard (rebaptisé "Giscard l’Américain") venus au secours du oui : "quand on rappelle les réservistes", ironise Amaury, "c’est que la bataille n’est pas bien engagée". Critiques, les "jeunes pour le non" se refusent pourtant à partir en guerre contre le gouvernement. "On a mieux à faire", rétorque Amaury. Et pourtant.

"Le mouton qui se bouge"

Le collectif déplore l’inégalité de traitement dont il serait victime. Thibault, étudiant à Assas, s’explique : "La fac nous interdit d’organiser des colloques avec des partisans du non, alors qu’elle accueille le Garde des Sceaux, Dominique Perben, pendant deux heures". Une autre manière de dire qu’"à l’UMP, on verrouille le débat". Chez les "jeunes pour le non", on en est réduit aux moyens du bord : photocopieuse pour les tracts et mails. Malgré tout, l’optimisme prévaut. Le site internet, lesjeunespourlenon.com, draine des centaines de visites et des "comités pour le non" (une quinzaine) se sont créés en Province. A un mois du référendum, il faut, disent-ils, monter en puissance. "On est le mouton qui se bouge", prévient Hubert. Ils devraient, entre autre, organiser prochainement la venue de Charles Pasqua à la faculté de Toulouse, pour un meeting sur la Constitution.



Partagez avec Facebook

Le 2 mai 2005

galerie photos
paris01.jpg
articles les plus lus
Pub

AccueilActualitéCultureInterviewGalerie photosÉditoQui sommes-nous?
Copyright © 2004-2008 lemagazine.info | tous droits réservés | Designé & Développé par Ilich Chamorro

SPIP | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0